Je me présente: Yves Tremblay, astrophotographe amateur

Bienvenue sur mon site d'astrophotographie !
Vous êtes le visiteurs sur mon site!

Pour me faire parvenir vos commentaires, cliquez sur courriel.

Images récentes et nouveautés:

Finalement, je commence à mettre mes nouvelles images de 2016! Merci de votre patiente!

  • 10 octobre 2016: NGC 7538
  • 4 octobre 2016: IC 63 dans Cassiopée
  • 25 septembre 2016: IC 5146, le Cocon en haute résolution
  • 12 septembre 2016: NGC 7129
  • 30 juillet 2016: Le région de Deneb dans le Cygne
  • 27 juillet 2016: Le Cygne en grand champs
  • Du 19 au 22 juillet 2016: M27 en narrow band
  • 10 mai 2016: deuxième essaie sur M106!
  • 9 mai 2016: Le Soleil en Ha
  • 26 avril 2016: M63, la galaxie du Tournesol
  • 14 avril 2016: M106
  • 5 avril 2016: NGC 3718 et ses compagnons
  • 30 mars 2016: Jupiter
  • 18 et 19 mars 2016: M81, la galaxie de Bode
  • 12 mars 2016: NGC 3628, la galaxie du Hamburger dans le Lion
  • 26 février 2016: NGC 1977, La nébuleuse de "L'Homme en course" dans Orion.
  • 22 février 2016: Sh2-274 ou Abell 21, nébuleuse planétaire de "La Méduse" dans les Gémeaux.
  • 4 janvier 2016: Région de IC443, le reste de supernova nommé La Méduse.

Clear Sky chart à proximité de mon site de Vaudreuil

Phase de la Lune

CURRENT MOON

L'univers à notre portée par la lumière

Bien que nous sommes partie intégrante de toute la création que nous appelons l'univers, la plupart d'entre nous n'ont jamais pris le temps de comprendre d'ou nous venons, ou nous allons, et surtout, ou nous sommes maintenant, bien trop préoccupés par les tracas de notre existence éphémère.

NGC 7023, dit Nébuleuse de l'Iris, est une nébuleuse par réflexion située tout prés de nous dans la direction de la constellation de Céphée. Elle est située à 1,300 années-lumière de la Terre.

Prise au Lac Simon, au nord-ouest de Montréal le 30 juillet 2011

Évidemment, tous savent que nous sommes sur la terre. Par contre, bien peu comprenne que la terre n'est qu'une infime poussière qui vogue à la dérive, tournant autour d'une petite étoile, notre soleil, une parmi des centaines de milliards d'autres étoiles qui composent notre galaxie la Voie Lactée, qui elle même n'est qu'une galaxie quelconque du groupe local, parmi des centaines de millions d'autres galaxies. Cette description représente un univers au dimension vertigineuse et à la complexité possiblement incompréhensible pour nous, simples humains... et pourtant...

Il y a bien une chose que nous pouvons en apprécier sans être obligé de totalement comprendre ce qui se passe : c'est la beauté grandiose de cet espace infinie!

La galaxie d'Andromède est une grande galaxie spirale du Groupe local située à environ 2,55 millions d'années-lumière (780 kpc) du Soleil, dans la constellation d'Andromède. Andromède est la galaxie spirale la plus proche de la Voie lactée ; d'autres galaxies sont plus proches de nous, comme les nuages de Magellan ou la galaxie naine du Sagittaire, mais ce sont de petites galaxies irrégulières ou elliptiques. (Source: Wikipédia)

Prise de chez moi dans la banlieue de Montréal, le 11 novembre 2011

En effet, il ne suffit que de regarder vers le ciel! Toute cette immensité infinie ainsi que sa beauté qui défient souvent toute description sont juste au dessus de nos têtes, perché, en attente pour notre contemplation. Toutes ces splendeurs nous apparaissent figées dans le temps, éternelles... mais, à force d'observations, on se rend bien compte de la dynamique frénétique de tout l'ensemble, qui dans sa valse sans fin, déploie des forces titanesques, en transformation continue, en route vers une destiné incertaine.

Un univers de photons

Par une chance inouïe pour nous, une bonne parties des forces sans mesure à l'oeuvre dans l'immensité transigent leurs échanges d'énergie par l'entremise d'une particule bien spéciale que nous avons découvert à force d'intuition et d'acharnement. Cette particule, c'est le Photon!

Une partie de ces photons constituent en fait la lumière que nous percevons avec notre oeil! Il va donc de soi que notre oeil est un instrument privilégié qui permet intuitivement de faire le lien entre l'univers infinie et notre propre conscience.

Spectre

Spectre électromagnétique avec mise en évidence de la portion visible à notre oeil (source: Wikipédia)

Tout ce dont nous avons besoin afin de débuter notre observation et notre contemplation de l'univers est une nuit claire, d'un peu de temps et de nos yeux!

Aurore

Photo d'une aurore prise au Lac Simon le 4 juillet 2011 avec une caméra Canon EOS Rebel XT, 1 pose de 30sec, iso 800

Cette expérience peut dés lors être augmentée à l'aide d'instruments optiques simples, tel que des jumelles ou bien encore, pour les plus chanceux, un télescope.

Finalement, bien que notre oeil soit un instrument exceptionnel, il a ses limites. En fait nous ne percevons qu'une partie très limitée du spectre électromagnétique complet, tel que l'illustre l'image de spectre présentée plus haut. Aussi, afin de capturer les détails insaisissables de l'univers à notre oeil, nous pouvons augmenter notre capacité à l'aide d'équipements dédiés tel que les Caméra CCD et des filtres spécialisés. Heureusement, suites aux avancées récentes de la technologie, des équipements très puissants sont maintenant à la porté de presque tous.

Et que l'illumination commence!

C'est le résultat de cette activité d'observation à l'aide d'équipements spécialisés pour tenter de capturer la lumière de l'univers en transformation que l'on appelle l'astrophptographie!

Pour le moment, c'est l'astrophotographie en particulier qui me passionne puisqu'elle me permet de saisir toutes ces splendeurs infinies et de les partagées facilement avec tous à l'aide des images ainsi réalisées.

A travers ces quelques pages, je vais tenter de vous dévoiler notre univers, tel que je peux le voir de chez moi, dans ma cours.

J'espère bien que vous apprécierez ces images saisissantes autant que moi j'ai eut du plaisirs et de l'émerveillement à les réaliser!

Un papa fier avec sa fille ... et son nouveau CPC-11

Bonnes observations!